Cohen


Cohen

Cohen
(Albert) (1895 - 1981) écrivain suisse d'expression française. Haut fonctionnaire à la S.D.N. puis à l'ONU, il vécut à Genève. Ses romans, en partie autobiographiques, mêlent l'humour et la sensualité: Solal (1930), Mangeclous (1938), Belle du Seigneur (1968). Le Livre de ma mère (1954) est un ample chant d'amour filial.

⇒COËN, COHEN, subst. masc.
A.— RELIG. JUIVE (gén. sous la forme Cohen). Descendant d'Aaron qui remplissait des fonctions sacerdotales héréditaires jusqu'à la disparition du Temple de Jérusalem et qui a conservé, depuis, certaines prérogatives et certaines obligations religieuses. [À l'office du Sabbat] sept hommes sont successivement « appelés » à lire une portion de la Sidra (...). S'il y a lieu, on réserve à un Cohen, puis à un Lévite, l'honneur d'être convoqués les premiers (E. GUGENHEIM, Le Judaïsme dans la vie quotidienne, Paris, Albin Michel, 1961, pp. 83-84).
B.— P. ext., emploi adj. [gén. sous la forme coën]. Élu coën. Titre donné aux membres d'un rite maçonnique, fondé par Saint-Martin. Des loges pratiquant le Rite des élus Coëns se formèrent à partir de 1754 dans le Midi de la France (P. NAUDON, La Franc-maçonnerie, 1963, p. 109).
P. méton. Temple Coën. Martinès de Pasqually l'apporta [le Rite] à Paris en 1766, où il fonda un temple Coën avec Bacon de la Chevalerie et Willermoz (P. NAUDON, La Franc-maçonnerie, 1963 p. 110).
Prononc. et Orth. Seule transcr. de cohen ds LITTRÉ : ko-èn'. Attesté ds Ac. Compl. 1842, LITTRÉ, GUÉRIN 1892, QUILLET 1965 et ds Lar. 19e, Nouv. Lar. ill. Le sens maçonnique écrit coën n'est attesté que ds Lar. 19e, Lar. encyclop. Étymol. et Hist. 1. 1771 relig. juive cohen (Trév.); 2. 1821 franc-maçonnerie cohen (J. DE MAISTRE, Les Soirées de Saint-Pétersbourg, t. 2, p. 334); 1866 coën (Lar. 19e). Empr. à l'hébr. kohen « prêtre »; p. ext. titre maçonnique d'un rite fondé par le philosophe et écrivain Saint-Martin (1743-1803) initié à l'illuminisme par le juif portugais Martinez Pasqualis.

Encyclopédie Universelle. 2012.

Regardez d'autres dictionnaires:

  • Cohen — ist ein jüdischer Familienname. Der Familienname hat die höchste Verbreitung vergleichbar mit Müller und Schmidt in der deutschsprachigen Welt oder mit Smith in der englischsprachigen Welt. Herkunft und Bedeutung Cohen ist der biblische Name von… …   Deutsch Wikipedia

  • COHEN (A.) — Au début de l’année 1933, dans les semaines qui précèdent l’élection d’Adolf Hitler et la prise du pouvoir par les nationaux socialistes, les journaux allemands font de Solal , roman d’Albert Cohen, qui vient d’être traduit, un éloge démesuré: la …   Encyclopédie Universelle

  • Cohen — may refer to: Kohen, a Jewish priest Cohen (surname), a common Jewish surname Contents 1 Media 2 Locations 3 Science 4 Law …   Wikipedia

  • COHEN — COHEN, family distinguished in Anglo Jewish life for almost two centuries. LEVI BARENT COHEN (1747–1808) went to England from Amersfoort (Holland) in the third quarter of the 18th century. He was presiding warden of the Great Synagogue, London,… …   Encyclopedia of Judaism

  • COHEN (L.) — COHEN LEONARD (1934 ) En 1968, la photo sépia d’un visage grave attire les clients dans les magasins de disques. Cette photo orne une pochette de disque d’un noir sévère où on lit tout simplement: Songs of Leonard Cohen . Ce disque, le premier… …   Encyclopédie Universelle

  • COHEN — COHEN, prominent U.S. family in the 18th–19th centuries, mostly in Baltimore. JACOB I. (1744–1823) was the first of the family to go from Oberdorf, Germany, to the U.S. (1773). He served in the Revolutionary Army, and in 1780 settled in Richmond …   Encyclopedia of Judaism

  • Cohen — Cohen, Herman Cohen, Leonard Cohen, Marcel Cohen, Paul Joseph Cohen, Stanley * * * I (as used in expressions) Brandes, Georg (Morris Cohen) Samuel Cohen Judy Cohen Elizabeth Cohen II o kohen ( …   Enciclopedia Universal

  • COHEN (M.) — COHEN MARCEL (1884 1974) L’ampleur, la variété et l’intérêt de l’œuvre du grand linguiste que fut Marcel Cohen sont à la mesure d’une vie qui recouvre près d’un siècle. Né à Paris, il fit ses études au lycée Condorcet, où naquit l’inaltérable… …   Encyclopédie Universelle

  • COHEN — COHEN, family of Liverpool (England) merchants and public servants. LOUIS SAMUEL COHEN (1846–1922) was born in Sydney (Australia), and went to England in 1859. In 1864 he joined a relative, David Lewis, who owned a clothing store, becoming head… …   Encyclopedia of Judaism

  • COHEN (P. J.) — COHEN PAUL JOSEPH (1934 ) Mathématicien et logicien américain. En 1963, Cohen a découvert une nouvelle construction de modèles, appelée forcing, qui joue désormais un rôle fondamental dans la théorie des ensembles et dans la théorie des modèles;… …   Encyclopédie Universelle


Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”

We are using cookies for the best presentation of our site. Continuing to use this site, you agree with this.